HOÏ AN, mer de l’Est.

(du 5 au 8 septembre)

Nous avons hâte de retrouver la mer et la baignade, aussi nous avons dégoté un petit homestay le long de la mer. Le NP Homestay est tenu par une famille qui habite juste en face de la maison que nous occupons. Elle dispose de 4 chambres, nous en utilisons 2, et le reste n’est pas loué. Globalement ce n’est pas la foule au Vietnam non plus, avec plutôt des groupes d’asiatiques (ils aiment voyager en groupe !) et quelques couples de blancs. D’ailleurs nous cherchons à rencontrer d’autres familles françaises depuis quelques jours mais il semblerait que nous soyons quasiment les seuls francophones à voyager avec des enfants dans les parages.

Nous disposons d’une grande maison avec tout le confort pour nous, c’est chouette ! Première urgence pour les enfants, aller faire un plouf ! La plage est belle et longue. Elle n’est pas défigurée par les immeubles en béton mais pour combien de temps ? Ca construit dur dans le coin aussi.

C’est l’heure de travailler entre deux baignades !

La ville de Hoï An fait partie des villes les plus touristiques du Vietnam car elle a été préservée des bombardements Français et Américains et a gardé son cachet ancien. Sa splendide architecture en bois lui a valu d’être classée au Patrimoine mondial de l’Unesco. Par ailleurs le centre est interdit aux véhicules ce qui est rare dans ces contrées et rend la déambulation très agréable. On peut utiliser un pousse-pousse pour se déplacer. Outre son architecture elle est réputée pour ses lampions qui illuminent la ville le soir venu.

Les échoppes sont partout. La ville s’est spécialisée dans la confection de vêtements et chaussures sur mesure. Sandrine a coché cette étape dans ses priorités … Nous nous rendons au Magasin Vân tenu par une femme vietnamienne qui parle un français plus que correct et appris uniquement au contact de ses clients ! Les deux femmes de la famille prennent grand plaisir à choisir leurs tissus et le modèle de vêtement qu’elles souhaitent se faire tailler. Elles adorent !

Les hommes de leur côté ont besoin d’une petite coupe de cheveux. C’est moins réussi … On tombe sur un couple de coiffeurs. Si Monsieur s’en sort pas mal, la femme est plutôt brute avec une formation acquise a priori dans les forces armées ! Célian et Lubin remettent ainsi au goût du jour la coupe « Guillaume Le Conquérant … » Et là on regrette de n’avoir pas emmené Tonton Christophe dans nos valises ! En plus on a eu la fainéantise de ne pas demander le prix avant. Erreur ! Et donc on se tape 15 minutes de palabres pour payer seulement le prix d’un Français et non pas d’un Américain !

Le trajet entre la maison et la ville se fait au travers d’une jolie campagne. La végétation est en avance par rapport au Cambodge. Les moissons de riz sont en cours. Les habitants utilisent la moitié de la bande de roulement des routes pour sécher leur récolte sur de grandes bâches en plastique.

On voit sur la plage et les rivières des petites embarcations en forme de coupelle appelées BASKET BOAT a priori. Les enfants veulent essayer absolument. Le papy les emmène donc faire un tour. Se déplacer avec ce genre d’engin nécessite un coup de rame particulier que les enfants n’ont pas réussi à maîtriser. Le papy, lui, fait cela à merveille.

Les guides dans le port d’Hoï également ! Encore plus pour le besoin d’un tournage en direct devant nos visages hilares !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s