L’île de KO YAO NOI

Notre réservation de bus pour PHUKET tombe à l’eau. Pas de trace de la famille Touzé. Une Anglo-Thailandaise vole à notre secours et nous emmène au guichet. Comme toujours, adorables les Thaïlandais ! 20 minutes après, Sandrine revient avec 6 tickets non pas pour le bus V.I.P. espéré mais un bus privé qui doit mettre 2 heures de plus (soit 14h pour rejoindre de nuit PHUKET) mais avec un prix quasiment divisé par deux. Départ 19h40. On craint de passer une très très longue nuit. Eh bien non, le bus s’avère très confortable avec clim, siège inclinable, petite couverture et bouteille d’eau. Bonne expérience ! Le clou du voyage a été l’arrêt à minuit sur une aire d’autoroute pour casser une croûte. Avec le ticket de bus, était compris un ticket repas mais ne voyant rien venir à 21h on pensait que ce serait pour le petit déjeuner alors on avait commencé notre nuit. Rigolo d’être réveillé en pleine nuit pour enfiler en 10 minutes un bon plat dans une sorte de grande cantine hyper animée avec multitude de kiosques pour choisir son type de cuisine.

Notre bus / De l’espace pour les jambes / La pause de minuit

Nous arrivons vers 9 heures à la gare routière de PHUKET. On fait l’impasse sur cette ville qui ne nous dit pas plus que cela, et prenons aussitôt un taxi pick-up, plus pratique qu’une voiture pour embarquer à 6 avec les sacs. Question sécurité routière … on cherche encore la ceinture ! Le taxi nous dépose au port de BANG RONG PIER où nous apercevons nos premiers singes. Nous embarquons sur un speed boat direction notre première île, KO YAO NOI. Une assez grande île au Nord-Est de PHUKET, réputée moins touristique, plus authentique, et que nous avons bien aimée.

L’arrivée en pick-up et le port

Les paysages sont splendides avec une mer lisse et de nombreuses iles recouvertes de forêts luxuriantes. Nous arrivons à l’embarcadère après 25 minutes de traversée où le taxi de l’hôtel nous attend. Nous avons réservé un hôtel / restaurant (depuis le bus au petit matin) tenu par une allemande : le SABAI CORNER HOSTEL. Une superbe adresse avec un service très pro et de très bons conseils. Saison basse aidant, et en se passant de la vue sur la mer, on a réussi à louer un grand chalet pour 25 € la nuit. Nous passerons l’après-midi à profiter de la plage.

Notre chalet

Jour 2 (22 juillet) : nous décidons de louer 3 kayaks pour nous rendre sur un minuscule îlot dénommé KO NOK situé à 2km de la plage. Le top, une petite île rien que pour nous, avec sa plage, son eau turquoise et son pic rocheux recouvert de jungle. Les photos parlent d’elles-mêmes ! Un bruit persistant d’oiseau raisonnait dans la jungle, c’était des dizaines de chauve-souris. On a pas pu les prendre en photo, ni les identifier sur internet, mais elles étaient énormes.

Petite devinette : qui a renversé le tube de crème solaire sur sa casquette ?

Un petit indice pour vous aider

3ème jour : location des scooters. Une première pour certains et un retour 18 ans en arrière pour les parents, lorsque l’on se déplaçait uniquement en mobylette Peugeot au BURKINA FASO. Pour 7 € par engin, l’hôtel nous a dégoté 3 spécimens. La gérante a tiqué un peu avec Axel mais on ne se voyait pas rouler à trois par scooter. Grâce a ce moyen de transport utilisé par tous les habitants (il y a très peu de voiture sur l’île) nous avons fait le tour de l’île dans la journée avec petit resto, rando et baignade. Encore une belle journée ! Hormis le tourisme, la principale activité de l’île reste l’agriculture, notamment avec la culture du caoutchouc naturel extrait de l’hévéa.

4ème journée : croisière dans la baie de PHANG NGA. Un incontournable de la Thaïlande. Située au Nord de Ko Yao Noï, la baie est célèbre pour sa multitude de pitons calcaires recouverts de végétation. Notre hôtel proposait cette excursion sur sa carte. Nous n’avons pas été déçu ! Un bateau pour nous seuls avec un « commandant » adorable. Nous avons fait 6 arrêts : 2 cavernes, le rocher James Bond, une petite plage pour la baignade, un village de pêcheurs (plutôt reconverti dans le tourisme de masse …) et une superbe ultime baignade dans une sorte de petit lagon quasi fermé où nous n’étions que deux familles. Voyager pendant la mousson (pour le moment il pleut essentiellement la nuit donc ce n’est pas très dérangeant) a au moins un bel intérêt, c’est que les touristes sont peu nombreux. On profite ainsi bien des sites.

Demain départ en bateau pour KO PHI PHI.

3 réflexions sur “L’île de KO YAO NOI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s